Naissance du C.M.F

Le 20 octobre 1979 est fondé, sous forme d'Association (Loi de 1901),

Placé sous le Haut Patronage du Ministère de la Culture

le Concours Musical de France,

Présidé et animé par sa fondatrice, la pianiste

GINETTE GAUBERT




Commandeur du Mérite et du dévouement français

Grand Officier de l'Encouragement Public

Officier Arts-Sciences Lettres

Médaille d'Argent du Grand Prix Humanitaire

Chevalier du Mérite Belgo-Hispanica

 

Son objet est de :

DÉVELOPPER L'ART MUSICAL

EN FAISANT CONNAÎTRE DE JEUNES TALENTS"

 (J. O. 11/ 03/ 79/ 8880 NC)


 

Les premiers pas du C.M.F


Le C.M.F. organise, à partir de la date de sa création, des Épreuves Éliminatoires dans plusieurs villes de France, drainant ainsi des candidats de toutes les régions, de tous les âges et de tous les niveaux. La finale est prévue pour Paris ou sa région.

De 1979 à 1986, le C.M.F. comporte deux sections : PIANO et CHANT.
Mais le nombre rapidement croissant des candidats pianistes obligera le Comité Organisateur à ne conserver, dès 1986, que la section Piano.

Organisé tous les deux ans, jusqu'en 1990, le C.M.F. a à coeur de choisir, pour les Éliminatoires, un éventail varié de villes équitablement réparties sur le territoire national :

  • MARSEILLE
  • LYON
  • PARIS
  • STRASBOURG
  • PAU
  • NICE
  • NANTES

Afin de se rapprocher des candidats éloignés des grandes villes et de stimuler les Professeurs de Piano qui souvent, auprès de leurs élèves, fournissent un travail méritoire, le C.M.F. organise des épreuves dans des localités souvent oubliées :

  • EMBRUN
  • THIERS
  • MENTON
  • VERTOU
  • ROCHEFORT
  • POMPIGNAN
  • SERRES-CASTET
  • CASTELNAUDARY
  • CAMBRAI

 

Le C.M.F. s'épanouit : De l'Europe au Monde

Très vite, la réputation du C.M.F. a franchi les frontières et des pianistes anglais, italiens, allemands, grecs et japonais ont participé aux éliminatoires ainsi qu'à la Finale.
Aussi, dès 1990, le Comité du Concours a étendu son action jusqu'en SUISSE (Lausanne). Mais c'est à partir de 1995 que le C.M.F. prend son essor en Europe et dans le Monde :

 

EUROPE

Viennent s'ajouter entre 1996 et 1998 :
- L'ESPAGNE (Girona)
- LA BELGIQUE (Liège - Bruxelles)

En 1999 les Éliminatoires s'étendent vers l'Est :
- LA LETTONIE (Riga)
- LA POLOGNE (Cracovie)

En 2001 et 2008
- L'ITALIE (Gallicano – Asti – Rivarolo)

En 2008 :
- L’UKRAINE (Odessa)

En 2010 :
- LE PORTUGAL (Lisbonne)


HORS EUROPE
LE CANADA (Toronto - Montréal) en 2000
En 2001 les ÉTATS-UNIS sont au programme avec la ville de Boston puis New York

 


�liminatoires en Espagne
Eliminatoires en Espagne (Girona)



Le Comité d'Honneur

J.-C. GAUDIN, Sénateur - Maire de Marseille.
Professeur R. VIGOUROUX, Sénateur des Bouches-du-Rhône.
H. HEUGEL, Directeur de l’Ecole Normale de Musique de Paris
A. ROBERT-CAMBRESY, Directrice du Conservatoire de Musique de Bry-sur-Marne
J. OKAZAKI, Pianiste
B. TARQUINI, Artiste Lyrique
C. BOLLING, Pianiste Compositeur
J. DIEVAL, Pianiste Compositeur
H. GALLI, Pianiste Compositeur
F. NEYRAT, Directeur, Agence Française à Odessa
S. WOJTAS, Pianiste, Directeur ENM de Cracovie
P. REACH, Pianiste
D. VISVIKIS, Compositeur
L. J. ADAM LITZLER, Pianiste.



 



G. GAUBERT, J. DIEVAL, M. SOLAL and M. OBADIA



Le Comité Actif

G. GAUBERT - J. BAROTTO

M. GAUBERT-CHEMOUL - P. BELTRA - S. CHEMOUL. 


 

Haut de page